Anaïs

20 août 2010

Comment vous expliquer que parfois mes plus grandes joies peuvent devenir en quelques minutes mais plus grandes peines.

Notre esprit nous guide & c'est grâce à lui que l'on fait toutes ses conneries.  On ne contrôle jamais ses sentiments, bien que des fois ce serais préférable. Nous ne contrôlons pas non plus nos envies, nos angoisses & toutes ses sentiments qui font partit de nous. A cause de cela, beaucoup de gens font d'énormes erreurs, des politiciens, des chefs d'entreprises, ou même des parents. Le plus dur dans tout ça c'est d'assumer la suite, les conséquences. Et ce n'est pas toujours facile pour tous ; certains seront heureux & d'autres pas .. de toute manière on meurt pas de tristesse, du moins pas à notre époque, à notre époque on meurt de cancer du poumons ou des effets nocifs de la radioactivité, mais sûrement plus de tristesse. Donc je n'ai pas vraiment de soucis à me faire, il faut vivre heureux & libre sans se soucier de toutes ces faiblesses qui veulent vous entrainer vers le bas.100_4426


 

Parfois les histoires des adultes peuvent être aussi triste que des chagrins enfantins.

 


 

 

Posté par Marie Anais à 15:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Ne soit pas inconscient.

On est responsable des mots. Il ne faut pas se plaindre, après, de les avoirs prononcés. On est responsable de ses mots. Il faut apprendre à être vigilant. C'est de ta bouche que sortent ces mots ennemis, ces mots qui te défigurent. Ne reproche rien aux mots. Ils sont là parce que tu les as laissés être là et, petit à petit, ils prennent toute la place. Je vais te dire, ils prennent même ta place et parlent en ton nom.

Qu'ils soient hédonistes ou utopistes, un même désir les amine tous. L'envie de tourner les pages. 
L'envie d'une vie nouvelle.

 

100_2066


 

Posté par Marie Anais à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

François Mitterrand disait : " La jeunesse n'a pas toujours raison , mais la société qui la frappe a toujours tord. "

Loisir & liberté , c'est bien nos seuls désirs. Ce serait un plaisir, si nos esprits ne seraient pas inquiétés par quelques futiles conneries . La jeunesse est si grande, elle s'ennuie et à pourtant tout à faire, mais ne s'en rend pas compte, elle prévoit des choses irréalisable alors qu'elle pourrait bien faire des tonnes d'autres . C'est une jeunesse folle & inconsciente dont je parle, celle qui sort la nuit jusqu'au petit matin, qui répond à ces parents, qui dort en classe, qui ne commence qu' a travailler après le bac (et encore), celle qui n'as plus de rêve si ce n'est celui de s'évader. Celle qui s'habille avec des jeans troué, qui écoute la musique si forts qu'a quarante ans elle devra sûrement porter des appareils Audika, celle qui s'en fou de tout, celle qui s'amuse avec de l'alcool et des joins . Une cigarettes qui scintille dans la nuit, le bruit de deux canettes qui trinquent, ces gens qui ne savent plus mettre le feux à leurs sourires. Personne ne sait s'il doit rire ou bien pleurer . Maintenant ceux qui restent seront l'essentiel. Arrêtez donc de la critiquer, essayer d'être parfois compatissant, c'est pourtant pas si compliquer, merde. On a qu'une vie , et dans cette vie on a qu'une jeunesse , et même s'il on fait des erreurs elles ne seront que brèves, et notre vieillesse ne sera qu'un long regret. On cache des choses à nos parents, mais notre insouciance nous protège, et pour reprendre une parole d'un artiste que j'adore, Picasso : La jeunesse est une période de mensonges sincères . Parce que nous on admire sans forcement comprendre, parce que nous on mange tout et en toute insouciance, parce qu'on sait ce qu'on ne veut pas avant même de savoir ce que l'on veut. Et puis merde il vaut mieux gâcher sa jeunesse que de n'en rien faire du tout !

Peace !

DSC_0044


 

Posté par Marie Anais à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]